Marketing d’affiliation : tout ce qu’il faut savoir sur le CPA

Si l’e-business connait une croissance fulgurante, et que cela n’est pas près de s’arrêter, l’affiliation en est pour beaucoup. CPM, CPA, CPL, CPC ou CPI, il existe de nombreux types de rémunérations en affiliation. Toutefois, le CPA est le plus populaire. Qu’en est-il de cette solution pour gagner de l’argent sur internet ? On vous le dit !

CPA Marketing : c’est quoi au juste ? 

CPA veut dire littéralement « Coût Par Action ». S’il fait partie des nombreuses formes d’affiliation sur interne, le CPA se distingue des autres types par le fait que les visiteurs doivent nécessairement effectuer une action sur le site, un achat ou un téléchargement notamment, pour que l’affilié perçoive une commission. Il n’est donc pas simplement question de drainer du trafic vers le site d’une entreprise : sans action de la part du prospect, il n'y a pas de rémunération à la clé. 

Cette technique d’affiliation peut faire intervenir différents acteurs. Pour faire la promotion de ses produits et services, l’annonceur peut directement traiter avec les affiliés, ou confier la mission d’acquisition de trafic à une régie publicitaire comme Spicyoffers, qui, à son tour, ­ sous-traite avec un réseau de publishers et d’advertisers.

Dans tous les cas, ces derniers devront utiliser leurs propres sites internet pour envoyer des clients ou prospects vers la plateforme de l’annonceur. Leur rémunération sera fonction de leur capacité à fournir des visiteurs qui font l’action pour laquelle la commission est attribuée.

Il peut s’agir d’un produit ou d’un service à vendre, d’un téléchargement, d’un mail à valider, etc.

Plus de 90 % du marketing à la performance

Véritable emblème du marketing par affiliation, le CPA est adopté par la grande majorité des entreprises à travers le monde, car cela permet un meilleur contrôle des coûts spécifiquement par action. Cela se traduit par la floraison de programmes et CPA Network pour lesquels les rémunérations peuvent aller de 3 % à 30 %, voire plus.