Le bitcoin ne sera pas une menace pour la stabilité des marchés financiers traditionnels en 2018 !

Selon un groupe d’éminents économistes européens, le bitcoin ne représente pas une menace pour la stabilité financière européanise et il est peu probable qu’il fasse trembler les marchés traditionnels au cours des deux prochaines années. Selon une enquête menée par Economic Policy Research Center à Londres auprès d’une cinquantaine d’universitaires de toute l’Europe, la majorité d’entre eux sont optimistes quant aux risques posés par la monnaie numérique, malgré les avertissements répétés des hauts responsables financiers en ce début d’année 2018.

Le Bitcoin, du fait son de détachement de l’ensemble du système financier traditionnel est l’une des principales raisons pour lesquelles les économistes sont confiants. Ils ont déclaré que les grands groupes d’investissement et institutionnels ne détenaient pas de montants importants de la monnaie numérique. Alors que la valeur des bitcoins a augmenté de plus de 900 % cette année, la valeur totale s’élève à environ 700 milliards de dollars en ce début d’année 2018, ce qui est dérisoire par rapport à la valeur totale des actions mondiales, qui s’élève à près de 80 000 milliard de dollars.

Les hauts responsables financiers, y compris les directeurs généraux de JP Morgan et Goldman Sachs, ont mis en garde contre le spéculation du bitcoin ces derniers mois, tandis que le président de la Royal Bank of Scotland l’ a comparé à l’enfer de Dante, en disant qu’il s’agissait d’une bulle spéculative nécessitant un avertissement apocalyptique pour les investisseurs des banques centrales.

A noter que : des craintes ont été exprimées quant à la capacité des banques à couvrir les pertes sur le bitcoin trading, un groupe de grandes banques d’investissement écrivant une lettre aux régulateurs américains pour leur dire que le système de régulation était mal préparé.N’investissez que ce que vous êtes prêt à perdre !

La cryptomonnaie fait de plus en plus partie du système financier au sens large, après avoir fait ses débuts sur la traditionnelle, lorsque le Chicago Mercantile Exchange (CME) est devenu la deuxième bourse à offrir des contrats à terme sur le bitcoin. Le contrat de janvier 2018 négocié sur le CME a d’abord grimpé à plus de 20 000 $, mais a ensuite chuté, après avoir été évalué à 19 500 $. Bien que la majorité des économistes croient qu’il y a peu de risques pour la stabilité financière de la bourse traditionnelle, ils ont également déclaré que les gouvernements devraient introduire des contrôles plus stricts pour sur les Cryptomonnaies, car leur anonymat et leur opacité pourraient aider à faciliter l’évasion fiscale et d’autres activités terroristes ou criminelles.

Nicholas Oulton, de la London School of Economics, a déclaré

« L’un des volets de la politique actuelle consiste à lutter contre le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale par le biais des paradis fiscaux. Il serait donc étrange de laisser les cryptomonnaies contourner ces restrictions. »

Les résultats de l’enquête font suite à la faillite d’une bourse de cryptomonnaies sud-coréenne, qui a été piratée pour la deuxième fois cette année, ce qui met en évidence les inquiétudes concernant la sécurité dans un contexte d’essor des échanges de bitcoin et d’autres monnaies virtuelles. La plateforme d’échange, appelé Youbit, avait déjà été piraté une fois en avril quand près de 4 000 bitcoins ont été volés dans une cyber-attaque que l’agence d’espionnage du pays a liée à la Corée du Nord, selon un récent article de presse sud-coréen. Youbit a annoncé courant Janvier 2018 sur son site internet qu’il avait été piraté à 4h35 heure locale, ce qui a entraîné une perte de 17% du total de ses actifs.

^