Quelles sont les erreurs à éviter pour votre entretien d’embauche en 2018 ?

Ca y est! Vous avez décroché un entretien d’embauche. Félicitations! Mais à partir de maintenant, chaque détail compte..Pour vous aider à mettre toutes les chances de votre côté, voici un inventaire non exhaustif des erreurs que vous devez absolument éviter lors de votre rencontre avec votre futur employeur.

Erreur n°1 : Négliger votre présentation

Adoptez donc le look de l’emploi. Vous candidatez à un poste de secrétaire? Le tailleur jupe est de rigueur. Vous évoluez dans un environnement plus technique? On vous permettra en général une tenue plus décontractée. Bref, adoptez un style vestimentaire en rapport avec les codes du poste auquel vous candidatez et de l’entreprise.

Erreur n°2 : Arriver en retard

C’est la preuve manifeste de votre manque de motivation. Un employeur chez qui vous vous présentez avec du retard peut parfaitement vous dire que le rendez-vous est annulé. Lui aussi, doit gérer son temps et il est aussi précieux que le vôtre. Si vous êtes coincés dans les embouteillages, prévenez de votre retard et donnez une estimation de celui-ci.

Erreur n°3 : Ne pas gérer son stress

Face à l’enjeu que représente l’obtention d’un poste, nombreux sont les candidats qui ne parviennent pas à gérer leur émotion. Regard fuyant, voix mal assurée…autant de détails qui peuvent malheureusement jouer contre eux. Pour se prémunir du stress, il existe nombre de méthodes : se filmer, participer à des séances de préparation collectives…tout est affaire de contrôle!

Erreur n°4 : Ne pas se préparer à l’entretien

On ne gagne pas une compétition sportive sans entraînement. On ne décroche pas un job sans se renseigner préalablement sur la société susceptible de vous embaucher. Dans quel secteur évolue t-elle? Quels sont ses principaux concurrents?.. Autant de points que vous devez connaître avant votre entretien. Lors de l’entretien, glissez des “indices” qui permettront à votre recruteur de constater que vous avez vraiment préparé cette rencontre.

Erreur n°5 : Ne pas poser de questions ou en poser de mauvaises

Certes, le recruteur veut s’assurer que vous serez la personne de la situation. Mais vous devez aussi savoir si vous pourrez vous épanouir dans ce cadre professionnel. Pour vous en assurer, n’hésitez pas à poser des questions, du type “Quelles seraient les premières missions qui me seraient confiées si je devais intégrer votre société demain”? ou toute autre demande de nature à vous permettre de bien périmétrer le poste. A l’inverse, ne posez pas des questions rédhibitoires pour votre embauche, car prématurées, du type “Pourrai-je partir en vacances cet été?”.

Erreur n°6 : Oublier le suivi.

Même si vous pensez que tout s’est bien passé, ne campez pas sur vos acquis. Il est toujours de bon ton de remercier par mail la personne qui vous a reçu pour le temps qu’elle vous a consacré. Détail qui fait la différence : résumez en trois points maximum votre adéquation pour ce poste. Cela permettra à votre interlocuteur de comprendre que vous avez bien cerné tous les aspects de la fonction.