Les différents types de visa pour s’installer en Afrique du Sud

Si vous envisagez de vous installer en Afrique du Sud, il existe plusieurs types de visas sud-africains que vous pouvez demander.

En voici les principales catégories, ainsi que les conditions et les documents requis pour chaque cas.

Les conditions générales à remplir pour demander un visa pour l’Afrique du Sud

Depuis le 26 mai 2014, les demandeurs de visa doivent se présenter personnellement à la représentation diplomatique sud-africaine (à l’ambassade ou au consulat) de leur pays d’origine ou à défaut, de celle d’un pays voisin. Cette présence physique du demandeur est nécessaire pour recueillir des données biométriques telles que les empreintes digitales.

La demande de visa temporaire sud-africain

D’une manière générale, pour un visa temporaire, on vous demandera :

  • un passeport valide d’au moins 30 jours après la fin prévue de votre visite ;
  • une photocopie de chaque visa de résidence temporaire déjà accordé ;
  • les frais de traitement ;
  • une photo couleur récente (format passeport) ;
  • un certificat de vaccination contre la fièvre jaune (si vous avez voyagé ou prévoyez de voyager dans une zone concernée par cette maladie) ;
  • les certificats de police des pays où vous avez résidé pendant 12 mois ou plus depuis l’âge de 18 ans ;
  • des rapports médicaux et radiologiques ;
  • un certificat de naissance;
  • des documents confirmant certaines relations (preuve de garde ou d’adoption d’un mineur, certificat de mariage, affidavit).

Les visas de travail sud-africains

En fonction de la situation du demandeur, il existe différents types de visas de travail sud-africains.

Le visa de travail général :

Il s’agit du visa de travail le plus courant. Pour l’obtenir, l’employeur et l’employé doivent prouver que :

  • malgré une recherche poussée, l’employeur éventuel n’a pas été en mesure de trouver un candidat répondant à ses besoins sur le marché local ;
  • l’employé possède les qualifications ou les compétences indispensables au poste ;
  • le salaire et les avantages sociaux de l’employé ne sont pas inférieurs à ceux des salariés occupant des postes similaires ;
  • un contrat de travail a été dûment signé.

Est par ailleurs requise la certification des qualifications, réalisée par la SAQA (South African Qualifications Authority ) et traduite par un traducteur assermenté dans l’une des langues officielles de l’Afrique du Sud.

Le visa de travail pour compétences essentielles :

Certaines compétences et qualifications sont considérées comme exceptionnelles par le gouvernement sud-africain. La liste desdites compétences comprend près de 35 000 postes répartis dans 53 catégories différentes.

Pour ce type de visa, vous devez fournir :

  • les documents attestant vos qualifications pertinentes, certifiés par la SAQA (copies certifiées conformes des certifications ou diplômes universitaires) ;
  • un document attestant un minimum de cinq années d’expérience professionnelle ;
  • l’enregistrement auprès de l’organisme professionnel, de l’organisation professionnelle, du conseil d’administration ou du conseil sud-africain compétent, si votre domaine requiert une telle autorisation.

Remarque : Tout certificat de qualification qui n’est pas en anglais doit être traduit par un traducteur assermenté.

Le visa de transfert intra-entreprise :

Si un employé d’une multinationale est muté en Afrique du Sud, il peut demander le visa de transfert intra-entreprise. La principale condition est qu’il doit alors avoir travaillé pendant au moins six mois au sein de la multinationale.

Remarques :

  • L’employeur n’a pas à prouver d’une recherche de candidats sur le marché local.
  • Un visa de transfert intra-entreprise est délivré pour une période maximale de quatre ans et n’est pas renouvelable sur le territoire. Si la poursuite de l’emploi est requise après l’expiration du visa, la demande d’un nouveau visa de travail pour transfert intra-entreprise doit être faite auprès à partir du pays d’origine ou de résidence permanente de l’employé.

Le visa relatif

Un membre de la famille proche d’un citoyen sud-africain ou d’un résident permanent (à l’exemple du père, de la mère, d’un frère ou d’une sœur) peut bénéficier du visa relatif. Les conditions sont :

  • le résident sud-africain dispose d’au moins 8 500 ZAR par personne et par mois pour subvenir à tous les besoins financiers ;
  • le lien de parenté est prouvé par un certificat de naissance.

Remarque : Lorsque la demande est présentée par un enfant d’un citoyen sud-africain ou d’un résident permanent, un test de paternité peut être exigé.

Le visa d’affaires

L’Afrique du Sud encourage les investissements étrangers et ce, qu’il s’agisse de créer une nouvelle entreprise ou d’investir dans une entreprise existante.

Pour l’obtention d’un visa d’affaires, vous devriez fournir :

  • une attestation prouvant que vous disposez d’un montant minimum de 5,0 millions de ZAR en numéraire et/ou en apport en capital ;
  • une recommandation du ministère du commerce et de l’industrie quant à la faisabilité de l’entreprise et sa contribution à l’intérêt national de l’Afrique du Sud ;
  • l’intention d’employer des citoyens sud-africains ou des résidents permanents à hauteur de 60% de l’effectif total des salariés de l’entreprise ;
  • un engagement d’enregistrement auprès des autorités compétentes liées à votre activité commerciale.

Le visa de retraité

Le visa de retraité peut être délivré à toute personne qui a l’intention de prendre sa retraite en Afrique du Sud, quel que soit son âge et que ce soit d’une manière permanente ou saisonnière.

Pour être admissible à un visa de personne retraitée, le demandeur devra prouver qu’il perçoit un revenu mensuel d’au moins 37.000 ZAR. Ce revenu peut provenir de fonds de pension, d’une rente de retraite irrévocable, d’un avoir net ou d’une combinaison d’actifs.

Le visa d’entreprise

Un visa d’entreprise n’est pas délivré à un travailleur, mais à l’entreprise qui l’emploie. Il s’agit d’un processus simplifié pour une entreprise basée en Afrique du Sud d’employer des étrangers et d’obtenir des visas de travail.

Le visa étudiant

Une fois que vous êtes accepté dans un établissement d’enseignement sud-africain reconnu, vous pouvez prétendre à un visa étudiant.

Les intéressés sont alors tenus de présenter :

  • l’attestation d’une couverture médicale couvrant la durée de la période d’études prévue ;
  • la souscription à un régime d’assurance-maladie enregistré conformément à la loi sur les régimes d’assurance-maladie (cette exigence peut être levée si l’étudiant est à la charge d’un citoyen sud-africain ou d’un résident permanent inscrit à un régime d’assurance médicale familiale).

Les autres visas

Les autres visas sud-africains comprennent les visas de traitement médical, les visas de bénévolat ou d’échange, ainsi qu’un visa dit d’indépendance financière (pour les candidats disposant d’un fonds supérieur ou égal à 12 millions ZAR).

Le Permis de résidence permanente

Le permis de séjour permanent est disponible pour les étrangers qui ont résidé légalement en Afrique du Sud avec un permis de travail pendant au moins cinq ans. Il s’étend aux conjoints et personnes à charge des citoyens sud-africains ou titulaires de permis de séjour permanent.