2 remèdes naturels contre les jambes lourdes

Les jambes nous permettent d'avancer. Tout au long de notre vie, elles nous portent et nous supportent, subissant parfois notre mode de vie. Quand elles se rappellent à nous et nous demandent un peu d'attention et de soins, les plantes nous offrent nos meilleurs alliés pour soulager nos jambes.

Les bienfaits de la vigne rouge

La vigne rouge aide à lutter contre les jambes lourdes, les hémorroïdes, les diarrhées et certaines fragilités capillaires. En améliorant la contention de la paroi veineuse et en diminuant sa perméabilité, la contraction musculaire des veines et le retour du sang vers le cœur et les poumons sont favorisés. Ceci est dû à la présence dans les feuilles de la plante de tanins, de flavonoïdes et de pigments anthocyaniques. Autrement dit, du béton armé naturel pour soulager les insuffisances veineuses et prévenir l'apparition de varices. Sous réserve de prendre conseil auprès d'une personne compétente, vous pourrez prendre des extraits de pépins de raisin, à raison de 150 à 300 mg par jour, ou des extraits de feuilles de vigne, avec une posologie comprise entre 360 et 720 mg par jour si vous souhaitez voir ces deux symptômes disparaître. Notez que les pépins de raison fonctionnent comme un 2 en 1 : ils aident également à lutter contre l'éblouissement oculaire.

Prendre son pied

En se faisant masser, ou en se massant soi-même, en se servant des huiles essentielles. En mélangeant 80 gouttes d'huile de cyprès, 40 de lentisque pistachier et 40 de menthe poivrée, on additionne l'effet décongestionnant, tonique circulatoire, vasoconstricteur à la fraîcheur apportée par la menthe. Une fois ce mélange concocté dans votre alambic, vous le diluerez dans une huile végétale de noisette. Et comme les efforts ne viennent jamais sans réconfort, vous pourrez enfin masser votre jambes, de bas en haut s'il vous plaît. Ce mouvement relance la circulation sanguine. Le massage peut être répété pendant dix jours, plusieurs fois par an.

Avertissement : les femmes enceintes, allaitantes, ou ayant des antécédents de cancer du sein ou de l'utérus ne doivent pas utiliser ce mélange.